Bestioles de toutes sortes

Maintenant que le soleil est plus souvent de la partie et que les températures augmentent, elles sont à nouveau là : les tiques. Ces parasites qui ressemblent à de petites araignées plates peuvent parfois apporter des maladies, à vous mais aussi à votre ami à quatre pattes. Nous vous expliquons ci-dessous où et quand ces hôtes indésirables sont les plus actifs et, surtout, comment les reconnaître, les prévenir et les combattre. 

 
Voilà le printemps, voilà aussi les tiques...  

Tous ceux qui ont un chien l'ont sans doute remarqué : les tiques, ces bestioles agaçantes, sont de retour. Elles sortent en grand nombre du bois et vous pouvez le prendre au pied de la lettre ! Ces parasites vivent dans la nature et, comme vous et votre chien, elles aiment les forêts, les dunes, les landes, les prairies, les parcs et les jardins et préfèrent vivre dans les hautes herbes, sur les buissons, les fougères et entre les feuilles mortes. Lorsque vous et votre ami à quatre pattes passez par là, la tique se frotte les mains (ou plutôt les pattes). Elle en profite alors pour grimper sur vous ou votre chien afin de se nourrir de sang.  

Les tiques sont des arthropodes suceurs de sang appartenant à la classe des arachnides (Arachnidae). Elles passent par quatre stades de vie différents : l'œuf, la larve, la nymphe et la tique adulte.  

Comme les araignées, les tiques adultes ont huit pattes. Les tiques peuvent être actives toute l'année, à condition que les températures soient suffisamment élevées. Surtout après la période froide du printemps, elles sont prêtes à nous rendre la vie difficile. Le nombre de tiques actives commence à augmenter dans le courant du mois de mars et elles peuvent nous tourmenter jusqu'à l'automne (septembre - octobre). Ces ectoparasites peuvent provoquer des irritations ainsi que des infections et transmettre des maladies. Il est donc important de vérifier que votre chien et vous-même n'avez pas de tiques et, si vous en trouvez, de les retirer correctement.   


Contrôler et éliminer 
 

Les tiques aiment s'installer dans les endroits chauds. Sur votre animal, elles préfèrent le cou, les oreilles, la tête, les jambes, l'aine et les aisselles. Elles peuvent également se manifester ailleurs sur le corps. Lorsque vous allez avec votre chien chez un salon de toilettage, le toiletteur vous dira certainement si votre chéri a des tiques. Il ou elle retirera la tique ou, si nécessaire, vous enverra chez le vétérinaire. En fonction du mode de vie de votre chien, vous pouvez heureusement prendre des mesures pour prévenir et combattre les tiques (et aussi les puces).   

Votre chien sort-il rarement à l'extérieur ? Même dans ce cas, il est intéressant de contrôler régulièrement son pelage et sa peau. Vous pouvez le faire en utilisant un peigne fin. Si votre chien a un pelage clair, vous pourrez normalement les repérer facilement. N'oubliez pas de vérifier aussi l'extérieur et l'intérieur des oreilles, ainsi qu'entre les orteils et sous la queue. Si votre chien sort régulièrement, nous vous recommandons de le traiter préventivement pour une protection constante. Cette mesure est nécessaire, surtout pendant les périodes les plus chaudes de l'année, lorsque la plupart des tiques éclosent. Fait-il toujours plus chaud là où vous vivez avec votre chien ? La prévention est alors recommandée toute l'année. Votre chien vit-il dans une région où il y a beaucoup de tiques, comme des zones boisées ? Dans ce cas, votre ami à quatre pattes est exposé à un risque élevé de tiques et doit absolument être protégé avant de sortir dans la nature. Bien sûr, il est important de toujours vérifier fréquemment que votre animal n'a pas de parasites.   

Si vous découvrez une tique sur votre chien, il est préférable de l'enlever immédiatement ! Ces sales bestioles peuvent provoquer des maladies dangereuses. Cependant, pas toutes les morsures de tiques sont dangereuses. Environ 10 à 25 % des tiques sont porteuses d'une bactérie qui peut rendre malades les personnes et/ou les animaux. La maladie la plus connue est celle de Lyme. Une inflammation du cerveau, la fièvre boutonneuse, l'ehrlichiose et la babésiose peuvent également être la conséquence d'une piqûre de tique infectée. Un anneau rouge apparaît-il autour de la blessure après la piqûre d'une tique ? Alors cette tique est très probablement infectée par la bactérie Borrelia. Cette bactérie provoque à son tour la maladie de Lyme. Les symptômes sont les suivants : essoufflement, fièvre et paralysie. Est-ce que vous ou votre chien en souffrez ? Alors, allez immédiatement chez le vétérinaire ou médecin ! Si vous retirez la tique dans les 24 heures, le risque d'infection est heureusement faible. Les tiques peuvent également provoquer des encéphalites chez les humains et les animaux. Dans environ 50 % des cas, il existe un risque de lésions cérébrales permanentes. L'un des symptômes est-il la fièvre ? Il peut aussi s'agir de la fièvre boutonneuse, une affection qui peut provoquer une infection cardiaque mortelle. Remarquez-vous une éruption cutanée, de la fièvre et votre chien souffre-t-il également de fatigue ou de fièvre ? Si c'est le cas, il peut s'agir de l'ehrlichiose, une maladie parfois mortelle, plus fréquente chez les chiens que chez les humains et similaire à la grippe. Une autre maladie qui est surtout présente chez les chiens et moins chez les humains est la babésiose. Les globules rouges sont détruits dans ce cas et les symptômes en sont l'essoufflement, la fièvre, les maux de tête et de muscles, l'urine rouge et parfois l'anémie.   

Mieux vaut donc prévenir que guérir ! Mais comment retirer au mieux une tique ? Ne le faites pas avec vos doigts ou une pince à épiler ordinaire. Il y a de fortes chances que la tête de la tique se coince dans la peau, ce qui peut entraîner des infections. Il est préférable d'acheter une pince à tiques spéciale ou un crochet tire-tiques et de l’avoir toujours à la maison. Saisissez la tique à l'aide de la pince.   

Faites-le aussi près de la peau du chien que possible. Ensuite, faites un mouvement de rotation avec la pince à épiler jusqu'à ce que la tique se détache de la peau. Si vous avez pu extraire complètement la tique, il y a de fortes chances qu'elle soit encore vivante. Assurez-vous de la tuer pour qu'elle ne puisse plus frapper ! Lorsque vous retirez une tique, il est important de vous assurer que vous enlevez également la tête de la tique. Si la tête est coincée, elle sortira normalement d'elle-même après un certain temps. Dans ce cas, gardez à l'œil et veillez à désinfecter la zone autour de la piqûre. Vous pourrez ainsi éviter des problèmes futurs tels que des infections cutanées.   

Après avoir retiré la tique, une bosse apparaîtra. Ne paniquez pas ! Elle disparaît normalement d'elle-même après un certain temps. Si votre chien se comporte de manière apathique, s'il a de la fièvre ou s'il marche de manière raide, il est préférable de consulter rapidement un vétérinaire pour un contrôle supplémentaire. Lorsque votre chien a une grande quantité de tiques, ces symptômes se produisent souvent.    

Voyez-vous les tiques se mouvant dans le pelage de votre chien ? Vous pouvez alors les y enlever simplement. Elles peuvent également tomber du chien, par exemple après une promenade dans les bois. Passez suffisamment l'aspirateur dans votre maison et retirez immédiatement après le sac de l'aspirateur. Enfin, il est également très important de laver votre compagnon à quatre pattes avec un shampooing professionnel contre les puces et les tiques. Parfois, il y a de petites tiques sur le chien, que l'on peut à peine voir à l'œil nu. En lavant le pelage avec ce shampooing contre les puces et les tiques spécialement conçu pour les chiens, les tiques tomberont et mourront.   

 

Tiques sur vous-même  

Les tiques n'étant pas seulement présentes chez les chiens, mais aussi chez les humains, il est important de s'examiner minutieusement, ainsi que ses vêtements, après une promenade. De préférence, prenez également un bain ou une douche et examinez soigneusement votre corps et celui des autres, comme vos enfants. Les tiques adorent les endroits chauds, alors portez une attention particulière à l'aine, aux aisselles, au creux des genoux, derrière les oreilles et à la ligne de naissance des cheveux. Se sont-elles attachées à vos vêtements ? Ensuite, il est important de laver ceux-ci à 60 degrés ou de les mettre dans le sèche-linge. 

Avec les conseils ci-dessus, nous espérons vous avoir bien informé afin que vous puissiez prévenir et combattre ces nuisibles ennuyeux. Bonne chance et surtout : profitez de vos randonnées ! 

Réactions

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article de blog.

Écrire une réponse

Vous devez activer les cookies fonctionnels pour utiliser cette fonctionnalité.

Pour vous aider mieux et plus personnellement, nous utilisons des cookies et des techniques similaires. En plus des cookies fonctionnels, qui font bien fonctionner le site Web, nous plaçons des cookies analytiques pour rendre notre site Web un peu meilleur chaque jour. Nous plaçons également des cookies marketing afin que nous et des tiers puissions suivre votre comportement sur Internet et afficher du contenu personnel. Si vous souhaitez utiliser notre site Web dans toute sa splendeur, vous devez accepter nos cookies. Si vous choisissez «personnaliser», vous choisissez les cookies que vous souhaitez.