Le changement demande de la préparation

En raison de la forte inflation, les changements de prix sont inévitables dans notre secteur. Avez-vous peur d'ajuster vos prix ? Nous comprenons, mais n'oubliez pas : vous le valez bien ! Dans notre précédent article de blog, nous vous avons expliqué pourquoi vous ne devez pas avoir peur d'ajuster vos prix. Maintenant que nous vous avons convaincu de votre valeur ajoutée personnelle, il est temps de commencer. Êtes-vous curieux de savoir comment vous pouvez concrètement mettre en œuvre des changements de prix d'une manière commerciale et conviviale ? Alors n'hésitez pas à poursuivre votre lecture !


Mettre tout en ordre

Une première étape importante consiste à tout mettre en ordre. Et là, nous parlons surtout des chiffres financiers et de vos objectifs personnels. Prenez un ou plusieurs jours de congé afin d'avoir le temps de faire ces démarches. Asseyez-vous dans un endroit calme où vous pouvez travailler sans être dérangé et bien vous concentrer, placez-vous devant votre ordinateur ou prenez un stylo et du papier et faites une liste de choses.

Calculez vos dépenses, combien vous coûte l'exercice de votre profession par heure. Listez tout : loyer, publicité, électricité, eau, TVA, produits et matériaux, frais de télécommunication, transport, comptabilité, etc. Pour calculer facilement votre coût horaire de travail, vous pouvez utiliser la formule suivante :

1. Heures de toilettage par jour x nombre de jours d'ouverture par semaine = heures de toilettage hebdomadaires

2. Heures de toilettage hebdomadaires x 48 (semaines de travail par an) = heures de toilettage annuelles

3. Coût annuel/heures de toilettage annuelles = coût horaire de travail

Examinez vos dépenses personnelles et professionnelles, l'état actuel de votre entreprise, votre marge bénéficiaire, et mettez-les en relation avec vos objectifs à court et à long terme. Quelle croissance envisagez-vous exactement ? Vers quoi voulez-vous tendre et qu'est-ce que vous voulez encore réaliser ? Développez une stratégie bien pensée pour votre entreprise. Établissez un modèle de profit, voyez exactement ce dont vous avez besoin et quelle réserve ou quel coussin financier vous souhaitez constituer pour atteindre certains objectifs. C'est également là que le ‘facteur de récompense ou de faveur’ mentionné précédemment entre en jeu (voir l'article du blog précédent sous "C'est OK... de faire de l’argent"). Combien vous permettez-vous à créer une situation financière saine et stable ? Faites le point sur vos coûts et vos objectifs, mais aussi sur les ressources financières, tant celles que vous avez déjà générées que celles que vous comptez acquérir à l'avenir. Un objectif ne peut être atteint que si vous y consacrez des ressources et passez à l'action. Considérez ces objectifs comme les éléments d'une bucket liste de choses à faire. Le fait de tout écrire ou de le taper rend les choses concrètes et ainsi, vous avez fait le premier pas. Au fil du temps, votre situation personnelle et financière et vos objectifs sont appelés à changer. Prenez donc le temps de mettre cette liste à jour de temps en temps.

Quel est votre déclencheur ?

Maintenant que vous avez mis sur papier toutes les questions comptables et les objectifs, il est temps de passer à l'étape suivante : l'analyse de votre ou vos déclencheurs personnels. Cela correspond à votre motivation intrinsèque. Qu'est-ce qui vous met en mouvement, qu'est-ce qui vous motive à changer, pourquoi le changement est-il nécessaire pour vous ? Notez-les ou créez une planche d’inspiration que vous accrocherez dans votre espace personnel dans le salon de toilettage. En visualisant cela, votre motivation s'imprimera dans votre mémoire. Vous vous convaincrez encore et encore et aurez toujours la réponse aux questions de savoir pourquoi vous en valez la peine et pourquoi le changement et les augmentations de prix sont le bon choix pour vous.

Le changement se produit lorsque vous réalisez qu'il s'agit souvent d'une question de devoir le faire plutôt que de le vouloir. Une augmentation significative des prix (nous parlons d'augmentations de plus de 20 %) doit parfois être appliquée. La plupart du temps, en tant que toiletteur débutant, vous maintenez vos prix bas par incertitude ou par peur de faire fuir les clients ou de les perdre. Ne considérez pas un changement de prix comme quelque chose qui suscite la peur ou le doute, mais comme un événement positif ! Effectuez ces changements à temps. Plus votre entreprise est grande, moins il est facile d'adapter les opérations et la comptabilité.

Efforcez-vous d'être toujours meilleur et innovant. Pensez à la qualité et à un service optimal. Prenez le temps d'étudier tous les aspects de votre commerce. Lisez autant de magazines, de livres et d'articles professionnels sur internet que possible, rejoignez une organisation de toilettage ou des clubs de race, parlez à des éleveurs et participez à des expositions canines ou à des séminaires. Améliorez vos techniques de communication, apprenez tout sur la négociation, sur l'alimentation d'un chien, sur sa psychologie et celle de vos clients. Grandir et apprendre sont essentiels pour votre propre développement ! Bien sûr, tout cela coûte du temps et de l'argent. N'oubliez pas que votre développement personnel et celui de votre entreprise sont les meilleurs investissements que vous puissiez faire. Plus la différence que VOUS pouvez faire est grande et plus la valeur ajoutée que VOUS pouvez offrir est importante, mieux c'est ! En maintenant vos prix constants et en ne les laissant pas évoluer avec le marché, vous n'aidez personne. Soyez convaincu que les bons clients seront prêts à payer un peu plus pour un service de qualité et pour votre expertise.


L'honnêteté est la meilleure politique

Maintenant que vous avez tout clarifié pour vous-même, il est temps de communiquer les changements de prix à vos clients. Mais comment s'y prendre ? La chose la plus importante à retenir est la suivante : Soyez honnête avec vos clients. En communiquant ouvertement et honnêtement avec vos clients, vous leur montrez clairement que vous accordez de l’importance à eux. Mais restez professionnels. Un bon conseil est de toujours avoir une liste de prix (sous forme de dépliant ou de brochure) avec les prix des différents services que vous proposez. Lorsque le moment est venu de parler du prix, vous pouvez garder votre liste de prix à portée de main et vous y référer. Il est utile de prendre un peu de distance et d'avoir une attitude professionnelle. En mettant les prix sur papier, vous mettez l'accent sur la liste et vos services plutôt que sur vous. Vous constaterez qu'en agissant de la sorte, un poids vous sera enlevé des épaules.

Sachez ce que vous valez et ne vous laissez pas déstabiliser par les réactions négatives. Certains de vos clients ne seront pas d'accord avec les augmentations de prix. Et ceci n'est pas grave ! Chaque client a le droit de décider ce qu'il veut donner pour un service. Mais il en va de même dans le sens inverse : vous avez également le droit de prendre des risques calculés, de vous constituer une réserve financière et donc de développer des opportunités de croissance en tant que personne et en tant qu'entreprise. N'oubliez pas que ces changements sont nécessaires pour garder votre salon en bonne santé. N'ayez pas peur de perdre un client qui n'est pas prêt à payer un peu plus pour obtenir des soins appropriés et un chien magnifiquement toiletté en retour. Chacun se constitue une certaine clientèle et il faut souvent un certain temps pour obtenir les bons clients. Mettez toute votre énergie dans votre entreprise, dans votre développement personnel et professionnel et dans les personnes qui se soucient beaucoup de leurs animaux de compagnie et qui sont donc prêtes à payer un prix supplémentaire pour obtenir les meilleurs soins possibles.

Passez en revue vos clients. Il y en a sûrement qui, au lieu d'une séance de toilettage trimestrielle, sont prêts à venir chaque semaine ou chaque mois avec leur cher compagnon à quatre pattes, surtout si vous pouvez leur proposer une séance de toilettage à un prix plus intéressant que s'ils venaient moins fréquemment. Par exemple, avez-vous un chien doodle qui vient 4 fois par an et pour lequel vous facturez normalement 100 euros (parce que le toiletter demande beaucoup de travail) ? Alors peut-être que vous pourrez convaincre son propriétaire de venir tous les mois. Le premier mois, vous pouvez le laver abondamment, le mois suivant, vous pouvez couper son pelage et ainsi de suite. En organisant des sessions plus courtes les unes après les autres, vous pouvez facturer un prix plus bas par session. En pensant intelligemment et commercialement, vous pourrez alors laver ce chien 12 fois par an au lieu de 4. Laver un chien une fois par semaine est tout à fait normal. Vous le savez déjà, mais l'astuce consiste également à en convaincre le propriétaire du chien. Il est probable que tous les propriétaires ne seront pas conquis par l'idée, mais il y aura certainement des clients qui seront ouverts à cette idée. Avez-vous décidé de revaloriser vos prix et votre service ? Bien joué ! Vous perdrez peut-être des clients, mais vous en gagnerez certainement beaucoup d'autres qui seront plus que disposés à apprécier vos services !

 

Réactions

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article de blog.

Écrire une réponse

Vous devez activer les cookies fonctionnels pour utiliser cette fonctionnalité.

Pour vous aider mieux et plus personnellement, nous utilisons des cookies et des techniques similaires. En plus des cookies fonctionnels, qui font bien fonctionner le site Web, nous plaçons des cookies analytiques pour rendre notre site Web un peu meilleur chaque jour. Nous plaçons également des cookies marketing afin que nous et des tiers puissions suivre votre comportement sur Internet et afficher du contenu personnel. Si vous souhaitez utiliser notre site Web dans toute sa splendeur, vous devez accepter nos cookies. Si vous choisissez «personnaliser», vous choisissez les cookies que vous souhaitez.